22e Mots Parleurs

Le mardi 25 avril 2017

Théâtre de l'Usine, 33 chemin d'Andrésy Éragny-sur-Oise

22e Mots Parleurs

Pour redécouvrir le plaisir d’écouter et de partager les mots
Invitée d’honneur : la romancière et nouvelliste Brigitte Lécuyer

Le Théâtre de l’Usine à Eragny  accueille l’association Les Mots Migrateurs une fois par trimestre pour des soirées lecture ouvertes à tous. Ces soirées ont pour vocation de donner une carte blanche à un auteur contemporain, et de permettre au public de « revisiter » quelques grands textes de la littérature classique ou contemporaine. En deuxième partie, elles se transforment en scène ouverte pour permettre aux auditeurs de devenir lecteurs…

Soirée en trois temps

 

Premier temps
Donner la parole, à un auteur contemporain.
Invitée d’honneur Brigitte Lécuyer, habitante de Cergy, romancière et nouvelliste.

« Brigitte n’est pas une auteure comme les autres, elle a un franc parlé, une écriture sans détours et néanmoins bourrée de sensibilité ; avec quelque chose de l’enfant souffrant et rebelle qui reste caché entre les lignes. PR »

Deuxième temps
Re « revisiter », par des lectures d’extraits choisis, quelques grands textes, « pas toujours, mais souvent oubliés », de la littérature classique ou plus contemporaine.

Troisième temps
Scène ouverte pour vous donner la parole le temps de la lecture d’un extrait d’un texte personnel ou d’une œuvre littéraire que vous chérissez. 3 minutes au plus de lecture par personne.

Pauses musicales et arbitre du temps de parole.

Toute petite, j’ai vite compris que les mots pouvaient être redoutables et que ceux qui savaient les manier avaient un avantage indéniable. J’inventais des histoires que je conservais en secret, mais tous ces mots qui bouillonnaient  en moi ne demandaient qu’à prendre vie. Enfant on lisait mes poèmes à toute la classe. C’était un moment si particulier. J’existais.  

Enfermée des années dans un pensionnat, j’avais pris le parti d’en rire, même si rien ne tournait bien rond dans mon univers, pour autant j’étais toujours la première de la classe en dissertation et la dernière en math

Le temps passa, mais pas l’envie de noircir du papier.  Je devins documentaliste au Ministère de l’Air.  J’avais assez de temps pour écrire des bafouilles à mes collègues, que je dus quitter un jour pour suivre mon mari muté à l’étranger.

Plus tard mes deux enfants ont un joli temps occupé mes jours et mes nuits et quand ils ont quitté la maison, j’ai pris le chemin des ateliers d’écriture Bing, pour confronter mes récits à d’autres et savoir enfin ce dont j’étais capable. J’ai commencé à écrire des nouvelles et à participer avec succès à des concours de nouvelles. Lorsqu’on m’a proposé de rassembler certains de mes écrits sur l’enfance pour en faire un roman, je me suis mise au travail et « Combien de pas » a vu le jour aux éditions Kirographaires.  Malheureusement l’éditeur a mis la clé sous la porte après deux ans d’existence. C’est à cette époque que j’ai rejoint le collectif d’auteurs « Les Mots Migrateurs ». B. Lécuyer

 

20 h 30. Théâtre de l'Usine, 33 chemin d'Andrésy. Éragny-sur-Oise - 01 30 37 01 11 - billetterie@theatredelusine.net - Tarif : 4 €