L’Avarice - Passions Privées

Le jeudi 13 décembre 2018

Abbaye de Maubuisson, avenue Richard de Tour Saint-Ouen-l'Aumône

Dans le cadre du cycle de conférences "Connaissance de l'art contemporain".

L’Egoïsme est au cœur de l’avarice : un vice qui associe la possession et la jouissance de la possession. « Le célèbre mot d’ordre de l’architecte Mies Van der Rohe « Less is more » (le moins est
le plus) est devenu le leitmotiv d’un Modernisme toujours plus soucieux de retrancher
à l’œuvre d’art tout son superflu. De rétentions en pratiques « économiques », le monochrome gris (ni forme ni couleur) est peut-être devenu l’emblème d’une moderne avarice esthétique »*. L’avare est l’asocial (comme l’artiste pensent certains) qui met en péril la communauté en empêchant le partage. Nombreuses sont les œuvres qui interrogent la fonction de l’art (pour tous ?), la figure de l’artiste (pour qui travaille-t-il ?), celle du collectionneur (amassant des “fonds“ dans des “réserves“) et celle du spéculateur. Accumulation d’un art qui se partage ou pas, parfois avare d’explications et de formes. Car si l’Harpagon de Molière traite naturellement d’avarice et d’égoïsme, il parle aussi de contrôle tyrannique. Pourtant, on peut décliner une conception providentielle de la Fortune : ses revers sont des chances puisqu’ils nous apprennent davantage la mesure. Du bon usage de l’avarice : vivre mieux avec moins.

18 h 30. Abbaye de Maubuisson, avenue Richard de Tour. Saint-Ouen-l'Aumône