La tentation de l’art contemporain - Un retour de la morale ?

Le jeudi 11 octobre 2018

Abbaye de Maubuisson, avenue Richard de Tour Saint-Ouen-l'Aumône

Dans le cadre du cycle de conférences "Connaissance de l'art contemporain".

Avec le temps, la définition et la compréhension du mal évoluent. « Bioéthique, charité médiatique, actions humanitaires, sauvegarde de l’environnement, moralisation des affaires, de la politique et des médias, débats autour de l’avortement et du harcèlement sexuel, croisades contre la drogue et le tabac : partout la revitalisation des « valeurs » et l’esprit de responsabilité sont brandis comme l’impératif de l’époque. Pour autant, il n’y a aucun « retour de la morale ». L’âge du devoir s’est éclipsé au bénéfice d’une culture qui diffusent les normes du bien-être et métamorphose l’action morale en show récréatif », écrit Gilles Lipovetsky dans Le crépuscule du devoir. Pourrait-on dresser une liste des nouveaux péchés capitaux  ? Nous dirons plutôt que dans le cadre de la globalisation, ces questions font réagir les artistes qui ont toujours activement participé aux remaniements de la pensée. Mais aujourd’hui, portent-t-ils encore une responsabilité face à l’Histoire ? Peut-on croire encore que l’art transforme le monde ? Et de quel art parle-t-on ? Car “on“ le trouve trop politique, trop social, trop journalistique… et pas assez artistique ! La tentation de l’art contemporain ne serait-t-elle pas celui du retour à la morale.

18 h 30. Abbaye de Maubuisson, avenue Richard de Tour. Saint-Ouen-l'Aumône